Comment régler manuellement l’exposition de votre appareil photo numérique ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous pouvez corriger facilement les problèmes d’exposition en contournant les modes d’exposition automatique de votre appareil photo reflex et en le manipulant vous-même avec le mode manuel. N’oubliez pas que l’un des outils d’exposition les plus puissants de votre arsenal, c’est vous.

Chaque stop ou IL (indice de lumination) a le même effet sur l’exposition, qu’il provienne de la vitesse d’obturation, de l’ouverture ou de la sensibilité ISO. Vous pouvez en échanger un pour un autre afin d’obtenir l’exposition dont vous avez besoin.

Voici quelques suggestions pour régler l’exposition manuellement :

1. Sélectionnez le mode manuel de votre appareil photo

2. Choisissez le paramètre d’exposition que vous souhaitez régler en premier

Laissez votre intention créative vous guider pour limiter l’un des trois contrôles d’exposition :

  • L’ouverture : Pour les paysages, plus vous fermez (f/8 par exemple) mieux c’est. Pour les portraits par contre, privilégiez une grande ouverture (f/1.4 par exemple).
  • Vitesse d’obturation : fixez une vitesse minimum suffisamment rapide (c’est le point où réduire davantage la vitesse n’est pas conseillée) pour les scènes d’action et pour les scènes peu éclairées lorsque vous vous photographiez à main levée. Si vous essayez d’abord un mode automatique et que la vitesse d’obturation est trop faible, passez en mode priorité à la vitesse. Réglez la vitesse d’obturation à un niveau suffisamment élevé pour éviter le flou.
  • ISO : pour la prise de vue de sujets immobiles depuis un trépied, réglez la sensibilité ISO la plus faible et la vitesse d’obturation la plus lente. Si votre appareil photo prend des photos avec peu de bruit jusqu’à 800 ISO, utilisez une sensibilité comprise entre 100 et 800 ISO.

3. Réglez la première valeur

En général, il s’agit de l’ouverture ou de la vitesse d’obturation. Le réglage de l’ouverture vous garantit la profondeur de champ que vous souhaitez. Le réglage de la vitesse d’obturation vous aide à saisir l’action ou à vous empêcher de prendre des photos floues.

4. Réglez la deuxième valeur de contrôle de l’exposition

Très souvent, vous avez peut-être réglé l’ouverture en premier et vous devez maintenant régler la vitesse d’obturation pour garantir une photo nette. Vous pouvez également régler la sensibilité ISO pour réduire le bruit au minimum.

5. Réglez la troisième valeur d’exposition pour obtenir la bonne exposition.

C’est ce que j’appelle la commande « flottante ». Elle doit pouvoir se déplacer pour que vous puissiez régler l’exposition. L’échelle d’exposition vous indique si l’appareil photo pense que vous sous-exposez ou sur-exposez la photo, ou si vous êtes sur la bonne voie. En cas de problème, vous devrez peut-être ignorer la mesure d’exposition de l’appareil photo. Si vous avez déjà pris une photo et qu’elle était trop lumineuse, réduisez l’exposition d’un tiers de diaph (1/3 de stop), d’une moitié (1/2 de stop) ou d’un arrêt complet (1 stop). Augmentez l’exposition si la photo était trop sombre.

Ne faites pas de changements sauvages, à moins que les autres photos ne soient aussi très décalées. Faites de petits changements et essayez d’être méthodique.

6. Prenez une photo

7. Passez-la en revue

C’est l’étape la plus importante.

  • Regardez la photo sur votre écran et décidez si elle semble sous-exposée (trop sombre) ou sur-exposée (trop claire). Sachez que votre perception peut être affectée si vous regardez la photo dans des conditions extrêmes (luminosité ou obscurité), ou si vous avez modifié le niveau de luminosité de votre écran LCD. L’histogramme est utile dans ces situations.
  • Vérifiez les histogrammes de couleurs pour voir si certaines couleurs sont écrêtées.
  • Zoomez si nécessaire, pour vérifier les détails. Si l’exposition semble bonne, cette photo est dans la boite. Il est possible d’utiliser les mêmes paramètres pour d’autres photos, à condition que la scène et l’éclairage ne changent pas beaucoup.

8. Continuez les réglages, si nécessaire

Si l’exposition n’est pas bonne, revenez à l’étape 5 et travaillez avec votre contrôle d’exposition flottant. Vous pouvez également revenir à l’étape 4 et modifier la deuxième valeur d’exposition. Si votre exposition n’est toujours pas bonne à cause de conditions difficiles (par exemple : vous ne pouvez pas régler la bonne vitesse d’obturation pour éviter le flou ou vous craignez un ISO trop élevé), revenez à l’étape 2 et réinitialisez vos priorités. Il se peut que vous deviez vivre avec plus de bruit ou une profondeur de champ moins importante.

reflex en mode manuel

La vitesse d’obturation est généralement l’élément d’exposition qui pardonne le moins. Il est plus facile d’accepter différentes profondeurs de champ ou différents niveaux de bruit, mais les tremblements de l’appareil et le flou de bougé causés par une vitesse d’obturation lente ne laissent que peu de marge de manœuvre artistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *